Découvert autorisé : 23% des Français dans le rouge vif tous les mois

La dernière enquête de Panorabanques sur le découvert bancaire des Français indique une sensible amélioration depuis l’an passé. Néanmoins, 60% des Français sont au moins une fois dans le rouge dans l’année, et encore 23% des Français dépassent le plafond de leur découvert autorisé tous les mois. Un coût au final élevé.

jeudi 6 juillet 2017, par

Plus de 2/3 des français souhaitent disposer d’une autorisation de découvert

68% des Français souhaitent disposer d’une autorisation de découvert. Gratuit dans la moitié des établissements, ce service coûte en moyenne 7€ par an (frais de mise en place ou de dossier – hors agios). Les clients les plus demandeurs d’une autorisation sont évidemment ceux qui sont le plus souvent dans le « rouge ». 91% des personnes qui dépassent une fois par mois leur limite autorisée souhaitent une autorisation de découvert (vs 68% en moyenne). Mais par prudence, 41% de ceux qui ne sont jamais en dépassement souhaitent quand même bénéficier de cette souplesse de gestion.

Mais 60% des Français dépassent quand même la limite autorisée

L’étude montre que 23% des Français sont en dépassement de découvert autorisé au moins une fois par mois, 21% une fois par trimestre et 16% une fois par an.

Le dépassement de la limite autorisée peut concerner tout le monde, quel que soit le niveau de revenu Les Français qui gagnent moins de 1 500€ par mois sont pour 27% d’entre eux dans le rouge tous les mois, les plus aisés (revenus de plus de 3 000€ par mois) l’étant deux fois moins souvent (13%). Mais globalement, même parmi les plus aisés, ils sont 51% à être en dépassement de découvert autorisé au moins une fois par an.

Sur les cinq dernières années, les Français gèrent mieux leur trésorerie :
li Ceux qui sont en dépassement de découvert autorisé chaque mois sont 23% en 2017 alors qu’ils étaient 28% en 2013
li En 2017, ils sont 40% à ne jamais dépasser leur autorisation soit 5 points de mieux qu’en 2013 !

Frais de découvert : 60€ en moyenne

Après une forte baisse en 2014, due au plafonnement des commissions d’intervention, les frais liés au dépassement de découvert augmentent légèrement depuis 3 ans, pour s’établir à environ 60€ par an.

li Depuis 2014, la plupart des banques se sont alignées sur le plafond légal de 8€ par commission d’intervention : 16 banques étaient en deçà du plafond en juillet 2015, elles ne sont désormais plus que 11.
li Dans le contexte actuel, le taux applicable au découvert autorisé reste très élevé : il est par exemple de 7% l’an chez [a[Boursorama]a] Banque et BforBank, de 12% à la Caisse d’Epargne Île de France, de 15% à la Banque Postale et de l’ordre de 16% chez BNP Paribas…
li Dès que la limite autorisée est dépassée, et que le compte vire au rouge vif, l’addition devient encore plus lourde car le taux appliqué est encore plus pénalisant : il peut atteindre 16% dans les banques en ligne et 20% dans certaines banques traditionnelles.

A noter : la loi n° 2013-672 du 26 juillet 2013 de séparation et de régulation des activités bancaires a introduit un plafonnement des commissions d’intervention en cas de dépassement du découvert autorisé (article 52) Depuis le1er janvier 2014, pour les personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels. Ce plafonnement est mis en œuvre par le décret n° 2013-931 du 17 octobre 2013, qui limite les frais à 8 euros par opération et à 80€ par mois.

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !