Plan de rigueur / Impôts : hausse de 7,2 milliards d’euros, à votre bon coeur...

Vous pensiez que le plus fort de la crise était passé ? Dommage...

Le plan de rigueur est renforcé. La hausse des impôts pour un montant de 7,2 milliards est activé. Ce n’est qu’un début. Une réduction supplémentaire des dépenses de l’Etat de 1,5 milliards d’euros est également validée... Détails

lundi 16 juillet 2012, par
2 votes
(finance|textebrut) , ,

2Plan de rigueur : Hausse des impôts de 7,2 milliards d’euros, réduction des dépenses publiques de 1,5 milliards d’euros2

Le projet de loi de Finances rectificative 2012 prévoit 7,2 milliards d’euros de hausses d’impôt et 1,5 milliard de gel supplémentaire de dépenses, sans y apporter de modifications majeures.

2Plan de rigueur, oui, mais pas pour les députés ! Ils ont refusé la fiscalisation de leurs indemnités de frais de mandat, un comble !2

Les députés ont rejeté un amendement du député centriste Charles de Courson visant à fiscaliser l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), dont l’absence de transparence sur son utilisation alimente les suspicions.

Cette indemnité d’un montant de 6.412 euros par mois, doit permettre aux députés "de faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l’Assemblée". Elle est distincte de l’indemnité parlementaire proprement dite.

2Exit la TVA Sociale, Exit les exonérations pour les heures supplémentaires2

La hausse d la TVA prévue pour le 1er ocotbre est supprimée. Par ailleurs, la hausse logique de la CSG pour compenser ce manque à gagner ne sera pas appliqué en 2013. Mais il faudrait nécessairement bien trouver le financement manquant.

Finie également les exonérations fiscales sur les heures supplémentaires.

2ISF : Une astuce pour appliquer les anciens barèmes dés cette année !2

Il était trop tard pour revenir aux anciens barèmes ISF dés cette année. En France, nous n’avons pas de rigueur budgétaire, mais nous avons des idées. Les fiscalistes ont donc proposé d’instituer une nouvelle surtaxe exceptionnelle, applicable cette année seulement, revenant ainsi à appliquer les anciens barèmes de l’ISF. Le texte instaure donc également une surtaxe "exceptionnelle" exigée des redevables de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

2Epargne salariale : Plus lourdement taxée !2

Coup bas pour l’épargne salariale ! Le relèvement du forfait social de 8 à 20% sur l’épargne salariale pénalisera l’épargne collective la plus en vogue actuellement. Une mesure qui va à l’encontre de l’épargne retraite, les PERCO étant une solution mise en place dans ce cadre.

2Grandes sociétés, bancaires et pétrolières :2

Les grandes entreprises subiront une anticipation du versement de leur contribution exceptionnelle. Des taxes spéciales frappent aussi les secteurs bancaires et pétrolier. Un amendement du rapporteur général du Budget, qui double le double le taux de la taxe de risque systémique pour les banques, a été adopté.

2TVA : Des retours à 5,50% !2

La TVA à 5,5% sur le livre fait son retour.

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !