Glyphosate et autres tueurs d’abeilles : arrêtons le massacre ! Signez la pétition ! #SauvonsLesAbeilles

PÉTITION - Non aux dérogations pour les pesticides tueurs d’abeilles !

Alors que le gouvernement vient de renoncer à inscrire dans la loi l’interdiction du glyphosate d’ici 3 ans, les ministres de l’Agriculture, de la Transition Ecologique et de la Santé risquent dans les tous prochains jours de prolonger l’autorisation d’utiliser les insecticides tueurs d’abeilles. Un vrai non sens !

samedi 16 juin 2018, par
( Abeilles|textebrut) , ,

© Fotolia.com / 105714692 / guukaa

La loi biodiversité, adoptée en 2016, interdit les insecticides néonicotinoïdes à partir du 1er septembre 2018 mais laisse la possibilité au gouvernement d’accorder des dérogations. Selon nos informations, des réunions interministérielles sont actuellement en train d’envisager sérieusement de telles dérogations !!!

Les apiculteurs constatent une mortalité inouïe de leur cheptel ; plus de 300 000 colonies d’abeilles disparaissent chaque année en France à cause de ces insecticides ! Nous devons nous mobiliser pour empêcher une nouvelle décision scandaleuse.Ces dérogations pourraient être accordées d’ici la fin du mois de juin !

INTERPELLEZ LES MINISTRES DE L’AGRICULTURE, DE L’ECOLOGIE ET DE LA SANTÉ AFIN QU’ILS N’ACCORDENT AUCUNE DÉROGATION À L’INTERDICTION DES NÉONICOTINOÏDES !

© Agir pour l'Environnement

SIGNEZ LA PETITION
ou
https://derogations-neonic.agirpourlenvironnement.org/

Néonicotinoïdes : la chronique de votre mort annoncée

Plusieurs études récentes montrent la pollution généralisée causée par l’utilisation massive de ces néonicotinoïdes et plus généralement des pesticides qui menacent la chaîne alimentaire.

Revenons donc sur quelques chiffres et éléments qui rappellent l’urgence d’interdire ces produits : en France ce sont près de 400 tonnes d’insecticides de type néonicotinoïde qui sont utilisés sur plus de 6 millions d’hectares chaque année ;
Les principales cultures concernées sont : les céréales à paille, le colza, le maïs, la betterave mais aussi l’arboriculture ou la viticulture ;
92% des cours d’eau sont pollués (étude du ministère de l’écologie) : les néonicotinoïdes caractérisés par une forte persistance dans l’environnement y sont désormais détectés ;
Disparition de certaines espèces d’oiseaux (étude publiée dans Environnemental science en 2018) : les oiseaux sauvages seraient durement touchés et notamment les granivores (perdrix, pigeons ramiers…) ;
80% des insectes auraient disparu en Europe en 30 ans (étude allemande publiée dans Plos One en octobre 2017) ;
75% des miels sont contaminés par les insecticides néonicotinoïdes (étude franco-suisse parue dans Science en octobre 2017) ;

Les néonicotinoïdes sont principalement produits et commercialisés par Bayer et Syngenta.

Chaque année, ce sont 300 000 colonies d’abeilles domestiques et des pans entiers de populations d’insectes pollinisateurs sauvages qui disparaissent en France, effondrement essentiellement dû à l’utilisation des pesticides en général et aux insecticides « tueurs d’abeilles » en particulier.

"Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé." - Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

Ce texte est un message repris dont les auteurs sont Stéphen, Martin, Benjamin, Magali, Mathias, Antoine, Michèle et toute l’équipe d’Agir pour l’Environnement.

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !

Vos commentaires, questions, réponses, réactions

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.