Voitures autonomes : marche arrière toute pour la Google Car

Après Apple, Google se retire également du marché de la voiture autonome, pour se concentrer uniquement sur le marché de l’équipement (logiciel essentiellement).

Découvrir qu’être constructeur automobile, c’est un vrai métier, c’est un comble pour la géant mondial qu’est Google. Il faut vraiment être prétentieux pour ne le découvrir qu’à ce stade. Le géant américain recentre donc son activité autour de la voiture autonome sur le marché de l’équipement seulement... La voiture autonome fait une belle marche arrière.

mercredi 14 décembre 2016, par
1 vote
(Google Car|textebrut)

Apple avait fait marche arrière peu avant

Après Apple, c’est donc au tour de Google de mettre la marche arrière sur la voiture autonome. C’est un vrai métier que de se lancer dans l’industrie de la construction automobile, et Google ne souhaite pas s’y lancer. C’est pourquoi, après création d’une filiale dédiée à la voiture autonome, Google Car ne sera qu’un équipementier vendant essentiellement du logiciel aux constructeurs automobiles.

Waymo : la filiale de Google, équipementier pour les voitures autonomes

Waymo : la filiale de Google, équipementier pour les voitures autonomes Selon la stratégie de valorisation de ses pépites, Waymo, la nouvelle filiale dAlphabet, la holding de Google, a donc été créée. Elle marque ainsi le souhait de Google de ne pas se lancer dans la construction automobile, mais de se focaliser uniquement sur les logiciels de la mobilité autonome.

Voitures autonomes : ne rêvez pas trop !

Les voitures autonomes, ne rêvez pas trop. sorties des autoroutes ou des grands axes routiers, les voitures autonomes ne seront jamais assez intelligentes pour s’intégrer réellement dans le trafic actuel. Un logiciel ne pourra pas remplacer les échanges entre les conducteurs, tels que nous les connaissons actuellement.

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !

Vos commentaires, questions, réponses, réactions