Des sites de revente de billets de train, pour voyageur malin !

De 50% à 80% de rabais sur Kelbillet.com, Trocdesprems.com et Zepass.com

En ces temps de restriction budgétaire, les bons plans sont plus que jamais de rigueur ! Alors pour voyager malin, en train et à moindre coût,

vendredi 20 mars 2009, par
Mots-clés ( Bio|textebrut) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

En ces temps de restriction budgétaire, les bons plans sont plus que jamais de rigueur !

Alors pour voyager malin, en train et à moindre coût, des sites d’échanges et de reventes de billets se sont développé : Kelbillet.com, Trocdesprems.com et Zepass.com !

Des sites de reventes de billets de train se sont développés ces dernières années, et permettent à certains voyageurs de revendre leurs billets qu’ils ne peuvent annuler, et à d’autres de les acheter à des prix cassés avec 50% à 80% de rabais !

Non seulement ces rabais sont alléchants, mais en plus ils sont totalement légaux !

L’un des bons plans les plus connus est la vente de billets Prem’s par le site de la SNCF, mais ils ne sont ni échangeables ni remboursables. Mais le saviez-vous ? Même les billets Prem’s peuvent être revendus à prix cassés sur d’autres sites !...

Les 3 principaux sites de reventes de billets sont Kelbillet.com, Trocdesprems.com et Zepass.com... et cela, dans un cadre parfaitement légal. Ils ont été créés entre 2002 et 2006, avec Kelbillet comme dernier arrivé.

L’astuce, par exemple, pour acheter un billet Prem’s ou un billet nominatif IDTGV, alors qu’ils devraient normalement être perdus par le vendeur en renonçant son voyage, consiste à revendre ce billet à un internaute avant de créer et imprimer son ticket.

Depuis l’été dernier, et à chaque période de vacances, les 3 sites connaissent des fréquentations et des ventes records.

En terme de fonctionnement :

li Pour être utilisés, les 3 sites demandent aux vendeurs une inscription formelle et gratuite, où ils doivent également préciser les dates et destinations des billets.

li Quant aux acheteurs, il leur suffit de répondre à l’annonce en ligne ou par téléphone.

L’échange de billets se fait alors par courrier ou à la main, et est (il est vrai) essentiellement basé sur la confiance réciproque. Au vu des montants (entre 10 et 40 euros), il n’y a que très peu de problèmes selon les fondateurs des sites.

Pour ce qui est du profil de l’utilisateur type, il s’agit en majorité de jeunes dont deux tiers de femmes.

Peut-on pour autant en conclure que les femmes voyagent plus que les hommes ? Qu’elles font plus attention à leurs dépenses ? Ou qu’elles sont plus dégourdies pour trouver des bons plans, même sur le web ?... Pas de réponses tranchées pour le moment !

Lire aussi http://www.zurbains.com/article-115...

Lire aussi http://www.zurbains.com/article-448.html

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !

Vos commentaires

Vos commentaires, questions, réponses, réactions