Glyphosate : des ONG remettent à Emmanuel Macron l’Initiative Citoyenne Européenne et une lettre ouverte demandant au Président de ne plus attendre pour porter dans les négociations européennes l’interdiction du glyphosate.

vendredi 20 octobre 2017, par

Glyphosate : des ONG remettent à Emmanuel Macron l’Initiative Citoyenne Européenne et une lettre ouverte demandant au Président de ne plus attendre pour porter dans les négociations européennes l’interdiction du glyphosate.

Paris le 20 octobre 2017 – Générations Futures, la Ligue contre le cancer et WeMove.EU, ont remis ce matin en mains propres, lors d’un rendez-vous avec 3 conseillers du président Macron (environnement, agriculture et énergie), l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) demandant l’interdiction du glyphosate, signée par 1 070 865 de citoyen.ne.s européen.ne.s (dont 13.4% de français.e.s) ainsi qu’un courrier signé par 34 ONG demandant au Président de ne plus attendre pour porter dans les négociations européennes l’interdiction du glyphosate.

Le courrier remis donne au Président Macron et à son gouvernement cinq bonnes raisons (de la question sanitaire à la question environnementale en passant par des considérations éthiques) de tenir sa promesse de campagne qui était de placer la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides.

Hier, les eurodéputé.e.s de la commission environnement (ENVI) du Parlement Européen ont voté à une large majorité en faveur d’une interdiction du glyphosate d’ici trois ans avec des restrictions. Ce vote devra être confirmé en plénière le 24/10. Cette proposition est bien plus acceptable que celle de la Commission européenne qui propose aux Etats membres de voter pour une ré-autorisation du glyphosate pour 10 ans renouvelables. Le prochain vote en SCOPAFF – comité où se réunissent les états membres pour voter – se tiendra le 25/10. Si la Commission européenne constate qu’elle ne sera pas en mesure d’avoir la majorité qualifiée à cette date, il est probable qu’elle repousse le vote à une date ultérieure (mais quoi qu’il en soit avant le 31/12 date d’expiration de l’autorisation).

« Le vote des eurodéputé.e.s, la mobilisation citoyenne ou encore de la société civile doivent alerter les états-membres et la Commission européenne sur la nécessité de mettre un terme à l’autorisation de cette molécule néfaste pour notre santé et notre environnement » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures « Notre rdv de ce matin nous a permis de ré-affirmer les attentes fortes de la société pour un retrait rapide du glyphosate. A ce jour la position de la France n’a pas été arrêté car des discussions sont en cours avec les autres états-membres pour sortir de l’impasse actuelle. Nous serons extrêmement attentifs aux nouvelles propositions qui devraient émerger dans les semaines à venir  » ajoute-t-il.

« La mobilisation citoyenne en France et à travers l’Europe montre clairement l’engouement des citoyen.ne.s contre le glyphosate. Il est grand temps que le Président de la République prenne ses responsabilités, il a maintenant toutes les clés en main pour interdire le glyphosate » déclare Mika Leandro directrice de campagnes WeMove.EU

« Pour Karine Jacquemart, directrice de Foodwatch France : » Le glyphosate présente des risques pour la santé des agriculteurs, mais aussi des consommateurs qui retrouvent cette substance dans leur alimentation. Le principe de précaution doit être appliqué et la santé publique placée au-dessus des intérêts de l’industrie chimique.« 

L’article Glyphosate : des ONG remettent à Emmanuel Macron l’Initiative Citoyenne Européenne et une lettre ouverte demandant au Président de ne plus attendre pour porter dans les négociations européennes l’interdiction du glyphosate. est apparu en premier sur Générations Futures.

Lire la suite : https://www.generations-futures.fr/actualites/glyphosate-ong-remettent-a-emmanuel-macron-linitiative-citoyenne-europ (...)

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !

Vos commentaires, questions, réponses, réactions